Qu'est-ce qu'une serrure anti-crochetage ?

Une serrure anti-crochetage est conçue pour rendre très complexe, voire impossible, une tentative d'ouverture par crochetage lors d'un cambriolage. Si le crochetage n'est pas la méthode la plus fréquemment utilisée par les cambrioleurs, cette technique n'est pas non plus réservée aux films d'espionnage et existe bel et bien dans la réalité ! Cle-Serrure.fr vous propose donc d’en savoir plus sur le crochetage et d’apprendre comment vous en protéger.

1/ Qu’est-ce que le crochetage de serrure ?

crochetage de serrure

Le crochetage est une méthode « d’ouverture fine », c’est-à-dire qu’elle n'entraîne aucune dégradation de la serrure. Elle demande une grande dextérité et un long apprentissage, ce qui fait que les cambrioleurs préfèrent généralement les ouvertures dites « destructives », comme le perçage ou la casse du cylindre. En revanche, le crochetage est une méthode discrète, qui est donc particulièrement intéressante pour certains cambrioleurs chevronnés s'attaquant à des lieux ciblés.

Le crochetage consiste à manipuler, à l'aide d'outils métalliques spécifiques, les éléments internes d'une serrure afin d'y reproduire l'action de la clef. La méthode et les outils employés sont radicalement différents selon qu'il s'agisse du crochetage d'une serrure à goupilles, d'une serrure à pompe ou d'une serrure à gorge, de sorte qu'il faudrait en réalité parler « des crochetages » et non « du crochetage » de serrures ! Le crochetage le plus répandu reste cependant celui des cylindres à goupilles, qui sont les plus fréquents sur le marché.

Un cylindre contient une partie fixe, le « stator », et une partie mobile dans laquelle s’insère la clef, le « rotor ». Des goupilles « passives », montées sur ressort, traversent le rotor et l'empêchent de tourner en l'absence de la bonne clef. Sur ces goupilles passives sont placées des goupilles de différentes tailles, qui créent la combinaison, ou « variure », du cylindre. Elles sont dites goupilles « actives » car ce sont elles qui sont en contact avec la clef. Lorsque l'on insère une clef ayant la bonne variure, toutes goupilles passives sont repoussées à l'intérieur du stator, permettant l'ouverture.

Lors du crochetage d'une serrure à goupille, le cambrioleur imprime une légère rotation au rotor, à l'aide d'un outil appelé « entraîneur ». Dans le même temps, à l'aide d'un « crochet », il comprime une à une les colonnes de goupilles, de manière à faire descendre chaque goupilles passives dans le stator. Il reproduit ainsi l'action de la clef dans le cylindre. Lorsque toutes les goupilles passives sont descendues, le rotor n'est plus entravé, et le cambrioleur peut déverrouiller librement votre serrure.

2/ Comment fonctionne une serrure anti-crochetage ?

Lorsqu’un cylindre est composé d’un système de goupilles, par définition, celui-ci peut être crocheté par la méthode décrite ci-dessus ! Les différents fabricants ont donc dû adapter leurs gammes en proposant des serrures anti-crochetage, qui permettent de retarder grandement l'ouverture, voire de la rendre quasi-impossible.

a. Multiples rangées de goupilles

L'une des stratégies utilisées pour retarder l'ouverture par crochetage consiste à multiplier le nombre de goupilles : de 5 goupilles dans les cylindres d'entrée de gamme, à plus de 20 goupilles dans certains cylindres de haute sécurité. Ces nombreuses goupilles sont également réparties sur plusieurs rangées à l'intérieur du rotor.

b. Goupilles anti-crochetage

goupilles anti-crochetages

Afin de complexifier le crochetage de serrure, les fabricants ont également crée des goupilles anti-crochetage. Il s'agit de goupilles (actives ou passives) présentant des formes particulières qui leur permettent d'accrocher l'intérieur du stator lors d'une tentative d'ouverture. Ces goupilles ne peuvent donc que très difficilement être repoussées sous le rotor par un outil de crochetage, rendant la tentative d'ouverture plus longue et souvent hasardeuse.

c. Mobiles, aussi utilisées pour rendre les clés incopiables

Certains modèles sont équipés de goupilles spéciales qui doivent être positionnées par un « mobile » présent sur la clé. Un cambrioleur, qui par définition ne possède pas la clé, aura donc le plus grand mal à contourner ce dispositif. Il est à noter que la présence d'un mobile sur la clé participe aussi à protéger le propriétaire en rendant sa clé incopiable.

d. Goupilles magnétiques

Parmi les moyens utilisés rendre un cylindre anti-crochetage, on peut également citer la présence de goupilles magnétiques. Ces goupilles ne peuvent être actionnées que par un aimant intégré à la clef, et non par un outil de crochetage classique. C'est notamment ce type de protection qui équipe des cylindres de très haute sécurité.

3/ Choisir un cylindre de sécurité anti-crochetage

sécuriser sa maison

Lorsque vous souhaitez un cylindre de haute sécurité, optez en premier lieu pour un cylindre anti-perçage et anti-casse. Parmi les cylindres équipés de ces options, optez ensuite pour un modèle résistant au crochetage.

Parmi notre gamme de cylindres, le Mul-T-Lock MT5+, le Vachette Radialis, Vachette Volt ou encore le DOM IX Twinstar, offrent une solution de fermeture très sécurisée pour vos portes. En répondant à des normes européennes précises, de qualité et de sûreté, ces modèles de cylindres assurent un excellent niveau de protection, puisqu’ils sont équipés de goupilles anti-perçage et anti-crochetage, rendant les tentatives d'effraction plus complexes.

Pour vous aider dans le choix de votre cylindre, Cle-serrure vous indique les différents niveaux de résistance selon la norme A2P, attribuée aux matériels qui répondent aux critères de protection contre l'intrusion. Ainsi, un cylindre peut être certifié :

  • Cylindre A2P* pour une résistance à l'effraction supérieure à 5 minutes.
  • Cylindre A2P ** pour une résistance à l'effraction supérieure à 10 minutes.
  • Cylindre A2P *** pour une résistance à l'effraction supérieure à 15 minutes.

*Les cylindres A2P doivent être installés sur des serrures A2P afin de bénéficier de leur homologation